Depuis ma plus tendre enfance, j’ai toujours aimé lire. C’est à l’école maternelle que j’ai appris à lire. Mes parents d’origine sénégalaise, ont appris à lire sur le tard, dans les cours d’alphabétisation donnés par les associations municipales, à l’époque.

Durant mon enfance, mes parents n’avaient pas les moyens financiers de nous acheter des livres. Je passais donc mes journées dans la bibliothèque de mon quartier. À l’époque, l’inscription pour les mineurs était gratuite, j’en ai donc profité pour emprunter très régulièrement des livres. Les premiers livres que j’ai lus étaient la Collection de la Bibliothèque Rose «  Le clan des sept ». J’ai lu tous ces romans durant toute ma scolarité en primaire. J’adorais lire, découvrir de nouvelles choses, comprendre, m’engager dans des aventures et sortir de mon quotidien maison/école.

À l’entrée du  collège, j’ai eu moins le temps de lire, car ma scolarité était importante pour moi, je m’étais donc beaucoup investie dans les cours, et en parallèle je me suis mise aux bandes dessinées  (Yakari, Lucky Luke, Thorgal…) plus facile à lire et j’étais fascinée par les aventures, l’action, le suspense, les intrigues….etc. C’est au moment de l’adolescence qu’un grand revirement s’est mis en place, fini de lire les bandes dessinées (BD),  je me suis mise à lire des romans policiers.

Là aussi, j’ai adoré lire des romans policiers. J’aimais les intrigues, le suspense, les suspects potentiels… J’y ai découvert un nouvel univers parfois noir, mais aussi teinté d’humour malgré les circonstances. Ce qui me fascine le plus dans les romans policiers, c’est surtout l’histoire personnelle créé autour de l’enquêteur/policier qui mène l’enquête. La plupart du temps, on sent que son métier d’enquêteur/policier est plus important que sa vie personnelle. Il a, à cœur de résoudre l’enquête, quoi qu’il en coûte.  Mes auteurs favoris sont Mary Higgins Clark, James Patterson, Douglas Kennedy et Michael Connely.

Puis, j’ai grandi et évolué, et pris conscience que la vie était dure et parfois douloureuse. J’ai toujours été une personne qui se remettait en question mais là, en commençant à côtoyer le monde du travail, en commençant à créer ma propre vie  (louer un appartement, avoir des amies, tomber amoureuse…….), j’ai commencé à essayer de comprendre l’être humain. J’ai vécu des traumatismes douloureux et là j’ai commencé à m’intéresser aux livres de développement personnel et à la psychologie. Aller à la rencontre du monde du développement personnel fut une belle rencontre qui m’a permis de mieux me connaitre, mieux comprendre les êtres humains de manière générale. J’ai emprunté un chemin qui m’a amené à me questionner sur le monde qui m’entoure, à développer de nouvelles valeurs et à construire une philosophie de vie qui m’accompagne jusqu’à aujourd’hui.  Il y a tellement de livres que j’ai lus qu’un article ne suffirait pas.
En revanche, il y a 3 livres qui à mes yeux devraient figurer dans toutes les bibliothèques, c’est :

1. Les quatre accords toltèques, la voie de la liberté personnelle de Don Miguel Ruiz

C’est un livre que je regarde régulièrement pour me remémorer ces 4 grands principes qui ont beaucoup changé de choses en moi. Après avoir lu ce livre, j’ai été profondément chamboulée, c’est un livre puissant et qui peut amener à la transformation et à une meilleure compréhension de l’être humain. C’est un livre qui  peut se lire comme un guide destiné à nous ramener au cœur de ce que nous sommes vraiment, à savoir l’amour.

1er accord toltèque :

Que votre parole soit impeccable. C’est le 1ᵉʳ accord est le plus important et le plus difficile à honorer. Il est si important qu’à lui seul il pourra vous apporter une profonde transformation. Cet accord explique que la parole est très puissante. Ce n’est pas seulement un son ou un symbole écrit. C’est une force, elle représente votre capacité à vous exprimer et à communiquer, à penser et donc à créer les évènements de votre vie. La parole est votre outil le plus puissant en tant qu’être humain, c’est un instrument magique, qui peut être utilisé à bon escient ou comme une lame tranchante.

2ème accord toltèque :

Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle. Cet accord découle du 1er accord, en effet, vous n’êtes aucunement responsable de ce que les autres font. Leurs actions dépendent d’eux-mêmes. Chacun vit dans son propre rêve, dans sa propre tête, chacun est dans son monde totalement diffèrent de celui dans lequel vous vivez. Lorsque nous faisons de toute une affaire personnelle, nous partons du principe que l’autre sait ce qu’il y a dans notre monde, et nous essayons d’opposer notre monde au leur.

3ème accord toltèque :

Ne faites pas de suppositions Nous avons tendance à faire des suppositions à propos de tout. De ce fait, cela engendre des interprétations, des conflits, des non-dits, des drames….etc. Souvent ces suppositions et interprétations peuvent causer du « poison émotionnel ». L’idéal serait de demander des explications, de poser des questions que de faire des suppositions parce que celles-ci nous programment à souffrir.

4ème accord toltèque :

Faites toujours de votre mieux. Ce dernier accord concerne l’application des trois premiers. Pour faire simple, quelque que soient les circonstances, faites toujours de votre mieux, ni plus, ni moins. Peu importe votre situation, si vous faites toujours de votre mieux, il vous est impossible de vous juger. Et si vous ne vous jugez pas, il n’est pas possible de subir la culpabilité, la honte et l’auto-punition.

Le site des 4 accords toltèques.

2. Le pouvoir du moment présent de Eckart Tolle

C’est un livre également qui m’a apporté une vraie réflexion. En revanche, en première lecture, il peut être un peu complexe à lire. Je l’ai lu plusieurs fois pour mieux comprendre les notions et concepts développés. C’est un guide d’éveil spirituel dans lequel Eckart Tolle nous enseigne les principaux fondements pour mieux vivre sa vie dans l’instant présent.
Pour résumer, les enseignements tirés de ce livre sont :

  • Comment se libérer du mental
  • Mieux comprendre et gérer la souffrance dans le présent
  • Comment entrer en conscience avec son corps et le moment présent
  • Accéder au moment présent
  • Distinguer les relations éclairées des relations de dépendance
  • Arriver à trouver la paix
  • Savoir lâcher-prise

Site Eyrolles : Résumé et lien d’achat du livre.

3. Libérez votre créativité de Julia Cameroun

C’est un livre qui se lit en plusieurs fois également. Dans ce livre, Julia Cameroun fait émerger nos rêves d’enfants, les rêves enfouis en nous, prisonniers de notre routine quotidienne. Il permet de retrouver une créativité, une légèreté pour vivre la vie alignée avec nos valeurs. Julia Cameroun a conçu son livre sur la base d’un programme de 12 semaines. Ces différentes étapes amènent petit à petit à sortir de sa zone de confort, à écrire ses rêves, à reprendre sa vie en main et à passer à l’action :

  • Semaine 1 : Retrouver le sentiment de sécurité
  • Semaine 2 : Retrouver un sentiment d’identité
  • Semaine 3 : Retrouver un sentiment de puissance
  • Semaine 4 : Retrouver le sentiment d’intégrité
  • Semaine 5 : Retrouver le sentiment du possible
  • Semaine 6 : Retrouver le sens de l’abondance
  • Semaine 7 : Retrouver le sens des liens
  • Semaine 8 : Retrouver un sentiment de force
  • Semaine 9 : Retrouver le sentiment de compassion
  • Semaine 10 : Retrouver le sentiment de protection
  • Semaine 11 : Retrouver le sentiment d’autonomie
  • Semaine 12 : Retrouver le sens de la foi

Site Eyrolles : Résumé et lien d’achat du livre.

Et vous, quels livres de développement personnel, vous lisez actuellement ? Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à commenter et à le faire partager.